Ateliers lecture

Un atelier lecture, qu’est-ce que c’est ?

Un atelier lecture rassemble plusieurs personnes, entre 10 et 15 au maximum, qui se réunissent dans le même but : donner vie à un texte lors d’une lecture à voix haute. Un brin de théâtre, mais aucune récitation, c’est un art à part entière. Le lecteur doit s’approprier un texte et le rendre attractif à l’écoute. Une lecture peut se réaliser seul ou en groupe, toutes les excentricités sont permises (chant, déplacements, etc.) mais toujours dans le respect du texte lu. Il est possible de faire porter l’atelier sur un thème, un genre littéraire ou un auteur précis.

Qui peut y participer ?

Presque tout le monde, il suffit d’être capable de lire. Un élève de cours moyen, voire même de cours élémentaire peut tout à fait y participer.

Quels textes peuvent être lus ?

Tous ! De la poésie, du roman, de la jeunesse, du récit de voyage, de la correspondance, dialogue, narration, etc. Lire des choses « hors littérature » peut s’avérer être un très bon exercice également : le dernier catalogue d’ameublement, une recette de cuisine, un magazine féminin…

1367661259_48231

Quel est le déroulement d’un atelier lecture ?

Tout d’abord, les textes sont choisis en amont, soit par l’animateur, soit par les participants, soit par la structure organisatrice de l’événement. Il faut veiller à avoir au moins un texte par lecteur, mais il est préférable d’en proposer plus, pour que les participants aient du choix.

Lors d’une première rencontre ou d’un atelier ponctuel, les participants commencent par se présenter. S’ils ne se connaissent pas entre eux, on brise la glace par un jeu. Puis vient le moment de l’échauffement : petits étirements et mouvements pour se détendre, exercices de respiration, travail sur la voix et la prononciation.

Enfin, on entre dans le vif du sujet : les participants choisissent un texte et décident s’il veulent travailler seul ou en groupe (de maximum cinq personnes). Autre mode de fonctionnement : un même texte est choisi pour l’ensemble des participants qui, soit le lisent tous ensemble, soit le lisent séparément – ce qui permettra de comparer les différentes lectures possibles pour un seul extrait.

Les participants prennent alors mieux connaissance du texte et, avec l’aide de l’animateur s’exercent à le lire, à le rendre vivant par divers moyens.

Parfois, lorsqu’un atelier est régulier, s’il a lieu chaque semaine par exemple, la dernière séance peut servir à une représentation en public.

Où a lieu un atelier lecture ?

L’idéal serait une scène, comme pour une répétition théâtrale. A défaut, une salle où tous les participants peuvent évoluer, s’isoler, lire sans se gêner suffit. Si l’acoustique est bonne, c’est un plus non négligeable. Par beau temps, il peut être très agréable et très pratique de faire cet atelier à l’extérieur.

1395764350_93204

Quel est le rôle de l’animateur ?

L’animateur – ou l’animatrice – est là pour guider les participants dans leurs lectures. Son but est de les amener petit à petit vers plus d’autonomie : d’une lecture à voix haute dirigée par l’animateur, on se dirige vers une lecture où le participant fait ses propres choix d’interprétation.

L’animateur est là pour aider à la prise de confiance en soi et l’appropriation des textes, et veiller au respect de l’unique vraie règle de cet atelier : la bienveillance entre participants.

Que peut apporter un atelier lecture ?

Un atelier lecture permet une autre rencontre avec la littérature, une rencontre inédite pour certains. Pourtant la lecture à haute voix permet d’entendre les textes avec toute leur force : Flaubert lui-même s’en servait pour s’assurer de la justesse de ses phrases. Ainsi se crée un rapport plus intime avec l’écriture d’un auteur, avec les sonorités, les mots.

Bien sûr, cette animation permet de se rapprocher de cet exercice – la lecture – que les plus jeunes redoutent parfois car ils la rapprochent d’un contexte trop scolaire. L’atelier lecture a cet aspect théâtral qui aide à vaincre timidité et angoisses vis-à-vis du français, de la littérature.

C’est surtout cela qui est visé : vaincre ce malaise qui naît face à un public, et prendre plaisir à créer puis à représenter sa propre lecture, personnelle, d’un extrait littéraire.

L’atelier lecture permet de développer la maîtrise de soi, de sa voix, de son regard, de ses gestes, mais aussi et surtout, cela représente un moment de convivialité entre participants et de découverte d’une nouvelle façon de prendre possession de la littérature. C’est une expérience à part, qui n’est pas vraiment du théâtre, qui n’est pas une simple lecture, mais qui est un moment unique où la littérature vit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>